BC-500

WASTEWATER TECHNOLOGY

Biocelerator BC-500 est un stimulateur biologique composé de nanoparticules incolores, non toxiques et biodégradables qui ont les mêmes caractéristiques que l’eau potable. Il augmente l’activité microbiologique dans un milieu aqueux. Le BC-500 ne contient pas d’enzymes, de nutriments ou de compositions biologiques ajoutées.

En tant que stimulant biologique de “prochaine génération”, le BC-500 est conçu pour augmenter la capacité des stations d’épuration existantes, ce qui permet de réduire les coûts d’exploitation et d’améliorer les performances. Cette stimulation est applicable à une large gamme de systèmes de traitement, y compris les processus anaérobies et aérobies, réduisant la DBO, la DCO, les MES, les GHG, l’H2S, etc.

Sans qu’aucun EPI ne soit requis pour son application, le BC-500 est non dangereux, non corrosif, non irritant et prêt à l’emploi, ce qui élimine la nécessité de le mélanger ou de le diluer.

Cette technologie à haute performance est appliquée proportionnellement aux débits journaliers, allant de 1 à 10 ppm, en fonction des performances existantes et de l’importance des effluents.

Le Biocelerator BC-500 est utilisé dans les installations de traitement des eaux usées municipales et industrielles avec des méthodes d’application faciles et sans sous-produits nocifs.

BIOCELERATOR RÉSOUT LES PROBLÈMES DE LA DEUXIÈME PLUS GRANDE USINE DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES D’INDONÉSIE.

→ Cliquez ici pour voir IPAL Suwung, Bali – Projet Réalisé PDF

Collectant actuellement 25 millions de litres par jour, la station d’épuration comprend deux grandes lagunes d’aération et deux grandes lagunes de sédimentation dont le produit final est déversé dans les marécages puis dans le port voisin de Benoa Bay.

L’usine dessert également les effluents des restaurants composés de GHG (Gras, Huiles & Graisses) qui sont rejetés dans un digesteur (d’une capacité de 400 000 litres). Ce dernier présentait d’importants problèmes d’élimination accompagnées d’odeurs nauséabondes et notamment lorsque les GHG étaient placés sur des lits de séchage.

Biocelerator a rencontré la direction de l’IPAL de Suwung en juin 2019 et a découvert un certain nombre de défis auxquels la station d’épuration était confrontée, tels que:

Une consommation d’électricité élevée (20 000 USD par mois) liée à l’utilisation quotidienne de 16 à 18 aérateurs

Des coûts de maintenance importants liés à l’utilisation de ces nombreux aérateurs.

La pollution du milieu environnant et de la zone portuaire étant à un niveau critique, la station d’épuration avait été mise sous pression par les directives de la politique environnementale du gouvernement pour atteindre des valeurs inférieures à 100mg/L de DCO (testées à la sortie de la station)

Les bassins de sédimentation devaient être dragués après 10 ans d’accumulation de boues ce qui engendraient une odeur intenable.

Une démonstration a été organisée pour commencer en juillet 2019: 

  • En versant 40 litres/ jour de Biocelerator BC 500 au goutte à goutte dans le bassin d’aération.
  • En faisant verser manuellement 5 litres/ jour, dans le digesteur GHG par le personnel d’IPAL.

RESULTATS CONSTATÉS :

LES ODEURS ONT TOTALEMENT DISPARU EN 7 JOURS: Dès 4 jours, l’odeur de l’ensemble de la station avait été considérablement réduite et en 3 jours supplémentaires, il n’y avait plus d’odeur du tout (à l’exception des deux points d’entrée où les eaux usées non traitées arrivent dans la station)

En raison de la taille de l’usine, les aérateurs ont commencé à être éteints au cours des mois suivants.

Afin de ne pas bouleverser la gestion opérationnelle un processus soigneusement géré a été réalisé 

  • en effectuant des tests quotidiens
  • en vérifiant deux fois par semaine les tests de DCO
  • en équilibrant les niveaux de MES (Matières solides totales en suspension) et d’OD (Oxygène dissous) 

Puis, on a observé une augmentation des niveaux de MES dans les lagunes de sédimentation.

Cette augmentation était due aux niveaux élevés d’aération et au Biocelerator BC 500 qui fournit un environnement permettant à la boue de se “manger”  beaucoup plus rapidement que dans un processus microbiologique naturel et sain.

Une fois que les instructions du Biocelerator ont été suivies pour réduire le nombre d’aérateurs fonctionnant, les niveaux de MES ont baissé et, à leur tour, les chiffres de la DCO ont constamment baissé en dessous de 100mg/L. (Un chiffre qui n’avait jamais été atteint auparavant avec les données historiques fournies par la station d’épuration de Suwung).

RÉDUCTION DU NOMBRE D’AÉRATEURS

Biocelerator a prouvé qu’avec l’utilisation de seulement 4 aérateurs, des niveaux de DCO inférieurs à 100mg/L étaient maintenus. Nous sommes convaincus que seuls 2 à 3 aérateurs seront nécessaires pour une utilisation continue dans un avenir proche (par opposition aux 12 à 16 aérateurs utilisés auparavant).

La diminution du nombre d’aérateurs a entrainé une réduction de 70 ou 80 %? de la consommation d’électricité.

Aerator Electricity Reduction 80%

DÉMONSTRATION EN DIGESTEUR GHG 

Avec seulement 5 litres de BC-500 appliqués par jour, le digesteur de 400 000 litres par jour a connu une réduction d’odeur presque instantanée. Les travailleurs de cette région ont été étonnés de constater l’élimination des odeurs seulement 3 jours après le début du dosage.

La consistance des boues est passée d’un effluent épais et odorant à un effluent très fin et non odorant. Une réduction de l’utilisation des lits de séchage a également été observée.

RÉDUCTION DES BOUES

D’après la mesure des MES et la diminution notable des “zones mortes” dans le bassin d’aération 1, il a été prouvé que l’utilisation continue du Biocelerator réduit les boues à un taux optimal.

Bien qu’il y ait eu un manque de données provenant d’essais bathymétriques avant l’essai, l’utilisation du Biocelerator permettrait d’éviter tout besoin de dragage à l’avenir en réduisant continuellement la teneur en boues dans un processus accéléré (mais aussi naturel). Cela permet à la station d’épuration de réaliser une économie significative d’environ 200 000 dollars US (par an).

BÉNÉFICES ADDITIONNELS

TRAITEMENT DES STATIONS DE POMPAGE ET DES ÉGOUTS:

Le dosage des stations de pompage situées plus haut dans l’infrastructure des conduites d’alimentation des eaux usées permettra d’éliminer les odeurs et de nettoyer l’accumulation de boues dans les conduites. Cela permettra de réduire considérablement les coûts d’entretien des conduites et d’augmenter la durée de vie des infrastructures de réticulation et de pompage existantes, tout en éliminant totalement les odeurs avant qu’elles n’atteignent la station.

L’ÉLIMINATION DES ODEURS DANS LES ZONES RÉSIDENTIELLES ET TOURISTIQUES:

Bali et l’Indonésie sont confrontées à un problème d’odeurs nauséabondes émanant des bouches d’égout, des canalisations et des cours d’eau ouverts. Le Biocelerator a prouvé qu’il avait l’avantage unique d’éliminer totalement toutes les odeurs de ces zones, en fournissant un environnement aquatique optimisé qui peut traiter les contaminants de manière extrêmement efficace.

Le Biocelerator BC-500 a considérablement accéléré les processus biologiques naturels afin d’améliorer l’efficacité du système sans avoir besoin de produits chimiques ou d’introduire des bactéries ou des enzymes étrangères. Le Biocelerator n’est PAS une bactérie ou une enzyme et est 100% non toxique avec ZERO COV.

La STEP de Suwung a demandé au gouvernement indonésien d’adopter le Biocelerator BC 550 pour l’année 2020 et au-delà dans son budget après avoir jugé la démonstration comme un succès.

Contactez nous pour

FREE TRIAL DEMONSTRATION

Utilisation Grandeur Nature du BC-500 en STEP

La station d’épuration construite en 2010 est composée de réacteurs anaérobies, de filtres anaérobies avec 12 lits de séchage et de lagunes de maturation et reçoit 9 M litres par jour d’eaux usées. Une démonstration des performances du BC-500 a commencé avec un dosage de 9 litres par jour (1 ppm).

Objectif : démontrer la performance accrue du processus de traitement des eaux usées et montrer une réduction de la biomasse déjà déposée dans les lagunes de maturation, afin d’éviter le dragage. Au début, la lagune avait une teneur en matières solides de 58,8 %.

Résultats à 22 jours:

  • La coloration verte de l’effluent final a “disparu”
  • La biomasse de surface est apparue, libérée du fond de la lagune, en raison de la diminution de la densité et de la production de biogaz à l’intérieur des couches de dépôts solides
  • Dégagement de gaz sur toute la surface des lagunes de maturation, y compris les “zones mortes”, où il y a peu ou pas de flux en raison de la biomasse accumulée
  • Flux hydraulique dans des “zones mortes” précédemment considérées comme telles, qui se forment en raison de la sédimentation de la biomasse
  • Réduction de l’odeur générée à chaque étape du système

Résultats à 83 jours:

  • La couleur de l’effluent final est très claire, sans présence de solides ni d’odeur
  • Débit hydraulique dans les “zones mortes” précédemment considérées
  • L’île de biomasse qui était présente dans le lagon a considérablement diminué en taille
  • La biomasse des lagunes continue de se dégager du fond, avec une densité désormais bien plus faible
  • Réduction de la biomasse à la sortie
  • La biomasse de surface (GHG) des réacteurs anaérobies a été consommée, il ne reste que des matières inorganiques, comme les plastiques, etc.
  • Réduction drastique des odeurs dans l’ensemble de l’usine, constatée par les opérateurs, les employés et la population environnante
  • Une efficacité accrue dans l’élimination de la DBO et de la DCO, atteignant des niveaux précédemment atteints dans les premières années de fonctionnement de la centrale
  • La réduction de l’excès de biomasse dans les réacteurs anaérobies a conduit à la “suppression” de l’utilisation des lits de séchage
  • Réduction de 21 % de la biomasse déposée dans les lagunes de maturation, qui passe de 58,8 % à 37,8 %. La poursuite de l’application du produit entraînera d’autres réductions continues de la composante organique solide de la biomasse au fil du temps.

Impact Financier:

  • Économie des 120,000 US$ /an pour faire évacuer les dépôts de solides dans les lits de séchage 
  • le dragage des lagunes pour 800,000 US$ est supprimé.

Approche Performancielle:

  • Réduction d’odeur par H2S 15-30 jours
  • Réduction des DBO & DCO 30-60 jours
  • Réduction des solides & GHG 60 jours
  • Réduction des MES & turbidité 15-30 jours
  • Augmentation de la production de Biogaz 60-90 jours

Télécharger la brochure

Bénéfices

  • Activité microbiologie accrue
  • Diminution des DBO, DCO & GHG
  • Décomposition de la biomasse accrue
  • Réduction ou Elimination des odeurs
  • Réduction des émissions d’H2S
  • Réduction de la  turbidité
  • Augmentation du biogaz dans les biodigesteurs

Applications

  • Réacteurs Anaérobiques/Aérobiques
  • Filtres Anaérobiques/Aérobiques
  • Lagunes Anaérobiques/Aérobiques
  • Lagunes Facultatives
  • Lagunes de Maturation
  • Clarificateurs
  • Biodigesteurs

Activités

  • Usines Municipales d’Assainissement
  • Abattoirs- Boeufs, Porcs & Volailles
  • Lagunes d’Agriculture – Boeufs, Porcs & Élevage
  • Aquaculture – Fermes Aquacoles,
  • Pénéiculture  (eau douce & salée)